Se lancer sur Facebook : pour ou contre ?

Moi et mon cœur d’artichaut, depuis quelques jours, on se questionne : doit-on lancer une page Facebook pour ce blog oui ou non ?

Pourquoi se poser la question ?

Être visible c’est incontestablement nécessaire si tu veux être lue ! Pourquoi te poses-tu même cette question?

1 point ✓ C’est sans appel, les réseaux sociaux sont un moyen de mise en relation extraordinaire. Pourquoi ne pas se donner la chance d’utiliser cet outil, quoi qu’il en soit?

 

Camille Schmaltz - 15septembre.fr - Facebook pour ou contre
Crédits Photographe : Camille Schmatz

 

Reprenons du début, pour mettre certaines choses à plat avant de parler de réseaux sociaux. En tant que notion, un réseau social représente un groupement qui a un sens : la famille, les collègues, un groupe d’amis, une communauté, etc. Il s’agit d’un agencement de liens entre des individus et/ou des organisations.

Il en existe donc littéralement des milliers (voir plus!), et ça c’est ultra grisant et rassurant. Facebook n’en est que un parmi d’autre (certes, je vulgarise « un peu »^^)

Parmi les centaines de « réseaux sociaux » qui existent, tous plus incroyables et attractifs les uns que les autres, et Facebook est tout de même un des plus importants de la génération et du moment.

Je ne vais parler que de celui-ci dans cet article, puisque c’est lui qui me questionne en l’occurrence 😉

Facebook l’extraordinaire

Extraordinairement puissant

Extraordinairement beau

Extraordinairement génie-al

Extraordinairement invasif

Extraordinairement influençant

 

Gérer une visibilité sur Facebook n’est pas anodin

On se prend au jeu. Et on a beau être caché derrière un écran, c’est un jeu grandeur nature qui nous implique 100% nous, petit être humain plein de doutes 😉 On s’interroge sur ce qui va plaire, ce qui va faire cliquer les fans, ce qui va engendrer du Like, ce qui va pousser à commenter, la panacée. C’est rigolo, c’est comme un jeu, c’est fun !

Qu’est-ce que mes lecteurs aiment?

Qu’est-ce qui les fait réagir?

Quelles sont ses habitudes?

A quelle heure ils consultent leur fil d’actualité?

Comment séduire l’algorithme de Facebook?

Comment marquer des points?

Au début, on ne s’en rend pas compte, on s’amuse, on apprend. Puis comme de nombreux jeux, ça peut devenir addictif (certes, ce n’est pas un scoop cette fois-ci ^^) Toutes ces pensées et ces questionnements viennent prendre leur place au quotidien. Ça crée comme une sorte de « bruit de fond ».

En fait, oui voilà le scoop : gérer une page Facebook c’est un vrai boulot. Et ce n’est pas donné à tout le monde !

(NB : petite dédicace à vous les Community Manager, merci pour votre boulot ♥ )

 

Un bel outil

Pour moi, le vrai challenge est d’être présent sur ce réseau, tout en sachant rester aligné avec soi-même.

Facebook est un outil extraordinaire tant qu’on est capable de garder en tête quelle intention on y place ❤

Que cherches-tu en créant une page sur Facebook?

Quelle est ton intention ? La tienne, pas celle de ton voisin hein 😉 Juste Toi : pourquoi te lances-tu sur Facebook. Que souhaites-tu apporter aux autres ? Que souhaites-tu t’apporter à toi ?

 

Comme tout outil, tout dépend de la manière dont on l’utilise !

Un couteau  ✕  couper du pain VS. tuer ton prochain

Des lunettes de soleil  ✕  protéger tes yeux des rayons uv VS. te donner un style

Faire du Yoga  ✕  prendre soin de ton corps VS. te sculpter un corps de rêve

Tu vas me dire que c’est un peu simpliste ?

Oui ! Mais c’est aussi simple que ça.

 

Quelle intention places-tu dans l’outil que tu utilises?

Il ne s’agit pas que de critiquer ce qui existe, de dénoncer les abus, les incohérences, l’irrespect et que sais-je. Il s’agit de ce que TOI tu décides. De comment TOI tu agis, de ce que TOI tu as besoin.

Se responsabiliser, se questionner, se décider, s’autoriser. Tous ces verbes se transforment en verbes pronominaux. Si on le décide.

 

Alors, on fait quoi ?

Personnellement, j’ai beaucoup utilisé Facebook à une période pour m’instruire, pour ouvrir mon regard sur les choses, pour découvrir d’autres possibles.

J’ai lu des textes qui ont nourri mes points de vue

J’ai découvert l’existence de personnes inestimables

J’ai rit, j’y ai cru, j’ai rêvé

Dernièrement au contraire, j’ai pris beaucoup de recul au contraire, étant de moins en moins présente sur le réseau. J’ai eu du mal à gérer cette hyper-connexion.

Je me comparais sans en avoir conscience

Je ne trouvais pas mon utilité dans cet univers d’initiatives déjà en place

Je me regardais les commentaires et me demandais ce que les autres pensaient

Je jugeais, confortablement cachée derrière mon écran

 

Pour le blog

Ce site 15septembre.fr, il est monté sur le partage.

Il a été créé pour révéler la beauté de l’ordinaire : du tien et du mien.

Apprendre à se comprendre, se convaincre qu’on est la seule personne qui compte vraiment, que plus on sera bien, plus les autres le seront aussi. On va se réaliser, toi, moi, et le blog aussi aller !

La présence sur ce réseau Facebook serait intéressante! Et fut-il un temps, j’aurais été heureuse de pouvoir y retrouver les articles en tant que lectrice ! Ça serait un bel exercice pour le blog aussi (et pour moi^^). Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Son absence de Facebook pourrait pourtant aussi être un parti pris intéressant à expérimenter !

 

Qu’en penses-tu?

Apprécierais-tu la présence sur Facebook pour découvrir les nouveaux articles ?

L’envoi de newsletter te satisfait-il ?

 

Et au fait : t’es-tu déjà demandé pourquoi, Toi, tu es (ou n’es pas) sur Facebook ? 🙂

 

♡ Bisou à vous les aventurier.es intemporel.les, à très vite♡

 


Tu as aimé l’article? Pense à le partager 🙂

15septembre.fr - Facebook

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 thoughts on “Se lancer sur Facebook : pour ou contre ?

  1. Tiens, tiens … En voilà une thématique intéressante !
    Je ne sais pas si je vais être très objective vu que j’ai quitté le bonhomme bleu depuis le 1er juin 2017 !
    J’en explique les raisons ici : http://marieguibouin.com/cher-facebook-je-te-quitte/. Enfin, tu les connais déjà 😉
    Comme tu le dis si bien, c’est un réseau hyper puissant quand on y met la bonne intention. Une intention avec laquelle on se sent alignée et aussi une réelle envie de partager ! Je fais toujours bien attention de ne pas dénigrer ce grand bonhomme bleu car il m’a permis d’accroitre ma visibilité à une époque et surtout, je dirais même avant toute chose, j’ai rencontré des personnes formidables !
    Je comprends ton questionnement auquel toi seule saura répondre 😉
    Pour ma part, je serais ravie de recevoir ta newsletter si tu fais ce choix. Je me réjouis à cette idée !
    Quant à Facebook, il est certain que tu pourras t’y construire une belle communauté en copinant bien avec l’algorithme de Facebook. Du temps où j’y étais, ce qui a le plus plu à Facebook, c’est l’époque où j’ai écrit tous les jours sur ma page. Tous les jours directement sur ma page, avec une photo pour illustrer mes écrits. Je ne faisais pas spécialement attention à l’heure. A tord ou à raison, j’en sais rien. En tout cas, c’est à ce moment là que j’ai eu le plus d’interaction.
    Après, le seul conseil que j’ai à te donner, c’est de respecter ton rythme et de sentir ce qui est juste et bon pour toi.
    Et en passant, un grand bravo pour la belle évolution de ton blog. Je repense au premier jour ! Waouh ! Quel chemin déjà ! Je ne peux que t’encourager de plus belle !

  2. Je suis complètement fan de cet article ! En tant que receveuse de contenu, j’adore littéralement le concept de la newsletter. Je m’y sens privilégiée, un peu comme si on ne parlait qu’à moi, doucement dans mon oreille. Et je suis sur facebook alors si ton blog ne veut mas se créer de page, alors je me chargerais d’y partager mes coup de love !
    En tant qu’envoyeuse de contenu, j’ai moi-même une page facebook, et c’est effectivement un superbe outils, très attractif même s’il n’est pas (du tout) le seul. Alors oui, facebook est bien, le tout est de savoir l’utiliser et d’y investir de son temps SANS s’epuiser. Merci Camille pour ce riche partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *